Ce billet fait référence à un article paru hier dans Libération intitulé "Allègre : Nicolas Hulot est un imbécile"

J'en cite un extrait à propos des scientifiques qui prédisent un changement climatique :

(Ils) prétendent prédire le climat dans cent ans, alors qu'on a du mal à obtenir une météo fiable à plus de trois jours

L'argument tarte à la crème contre la théorie du changement climatique, qu'un enfant d'école primaire sait réfuter sans peine.
Je m'abaisse à démontrer une nouvelle fois la bêtise d'un tel argument :la météo est locale et limitée dans le temps alors que le climat est global et concerne des périodes plus grandes. Dès l'école primaire, en effet, on apprend la différence entre le climat océanique et le continental. On n'apprend par contre rien ou si peu sur la météorologie qui n'a rien à voir. Claude Allègre ne sait pas ça. C'est un imbécile.
J'ajoute que je sais prédire avec une raisonnable certitude que les températures en décembre 2028 seront plus sensiblement plus basses que celles de l'été 2015. Cela ne fait pas de moi un devin. C'est juste tout l'intérêt de la climatologie. En revanche, je ne sais pas affirmer qu'il fera beau ce week-end. C'est toute la limite de la météorologie.
Les hommes préhistoriques avaient déjà une bonne notion du cycle des saisons. Claude Allègre ne sait pas ça. C'est un imbécile.

Claude Allègre use par ailleurs de son "autorité" pour donner du crédit à son propos. On appelle ça justement un "argument d'autorité" et c'est une manoeuvre reconnue pour sa non-recevabilité dans un débat digne de ce nom. En deux phrases non argumentées, il se permet de rejeter le travail de centaines de scientfiques pendant des mois, des années. Sous prétexte qu'il est lui-même scientifique, et pire, ministre, il donne du crédit à un propos qui n'en a pas.

L'argument d'autorité émane toujours d'une forme d'élite. Il y a encore peu, les personnages importants d'un village avaient une autorité naturelle conférée par leur statut ou leur position, à plus ou moins juste titre. L'instituteur ou le curé, souvent les seules personnes convenablement instruites, étaient écoutés et respectés. Encore aujourd'hui, les médecins ont un ascendant important sur leurs patients, y compris dans des domaines où ils ne sont pas nécessairement compétents. Dans une moindre mesure, les "ingénieurs" (prononcer avec toute l'emphase nécessaire) sont aussi souvent considérés comme infaillibles (c'est flagrant dans cette saison de Koh Lanta !). Je suis bien placé pour savoir que cette "autorité" n'a pas lieu d'être !
La parole d'un médecin ou d'un ingénieur n'a pas de valeur. Leur raisonnement, et celui de toute personne, par contre, en a. Et le raisonnement d'Allègre, au moins dans cet article, est inexistant.

Claude Allègre va plus loin, il utilise l'argument d'autorité à l'envers, en décrédibilisant les propos de Nicolas Hulot :

Il envoie les gens rouler à vélo et lui fait ses affaires en hélicoptère.

Si l'argument n'est pas tout à fait faux, il n'en est pas pour autant recevable. Ce que fait Nicolas Hulot en tant que particulier n'a pas de lien avec le raisonnement qu'il tient, qui peut être juste malgré tout.
On a pu voir des médecins gros consommateurs de tabac. Cela invalide-t-il le fait que le tabac est nocif pour la santé ? Je ne crois pas.

Lorsqu'on souhaite intervenir dans un débat sérieusement, on présente des arguments et on n'use pas de son autorité. Claude Allègre a fait tout l'inverse dans cet article. C'est un imbécile.

Il y a aussi une chose qu'on ne fait pas dans un débat bien tenu, c'est s'attaquer à la personne même, on appelle ça un argument ad hominem. En voici une illustration, à titre d'exemple :



Hein, quand même ?! Il y a coup bas, là...

edit : la réponse de Nicolas Hulot