Des billets et des bombes

L'anti-macronisme et le giletjaunisme ambiants que je partage très largement ne doivent pas nous faire oublier que le problème démocratique n'est pas nouveau. Il est bien évident que remplacer notre princident actuel par un autre (rand)homme politique ne va pas résoudre quoi que ce soit. S'il n'y a pas d'argent magique, il n'y a pas non plus de président magique dans un système qui n'a clairement plus grand chose à voir avec la démocratie.

Je viens de finir la lecture d'une bande-dessinée qui revient sur l'affaire Sarkozy Kadhafi :

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51BNJjQT9GL._SX382_BO1,204,203,200_.jpg

 

Cette BD met en images l'enquête réalisée (entre autre) par Fabrice Arfi de Médiapart et synthétise tout ce qu'on sait de cette sombre histoire digne d'un James Bond, la classe des acteurs en moins. On y trouve des valises de billets, du luxe, des cadavres, des notes confidentielles, de la diplomatie comme on l'aime à coup de pots de vins et de vente d'armes... Tout étant parfaitement et méticuleusement sourcé (en annexe de la BD se trouvent les copies des documents officiels de l'enquête). Bref, on a une assez bonne idée de ce qui s'est passé, de qui est impliqué, des mobiles (gagner la présidentielle de 2007), des méthodes... Pour autant, les principaux protagonistes sont  à peine inquiétés. Sarkozy est encore invité un peu partout et a l'oreille du président, Eric Woerth qui a reconnu avoir distribué plusieurs dizaines de milliers d'euros d'agent liquide à des salariés de la campagne préside aujourd'hui encore la commission des finances à l'assemblée nationale ! J'en passe et des plus crapuleux.

Quel que soit le gouvernement, son orientation politique, ses belles paroles, les français ont droit à leur lot d'affaires plus ou moins sulfureuses, des simples coucheries au trafic d'argent public, du copinage au bourrage d'urnes... On finit par ne plus les remarquer tellement c'est commun. Récemment, c'est la femme du chef de file des députés LREM qui a pris le contrôle de la Française des Jeux, peu avant sa privatisation. On a déjà presque oublié les frasques de Benalla qui datent pourtant d'il y a un an à peine. Sous Hollande, c'est Cahuzac et Thevenoud qui fraudaient le fisc tout en se battant soi-disant contre les fraudeurs. Les Balkany, les Tibéri, l'affaire Bettencourt, Tapie, Bygmalion, Fillon, Dassaut, Karachi... La liste est si longue qu'elle fait l'objet d'une page wikipédia dédiée.

Vous pensez que Mélenchon, Lepen, Wauquiez, Asselineau ou je ne ne sais qui ferait mieux ? Vous vous fourrez le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Le problème est systémique. Militants de tous bords, abandonnez vos chapelles et concentrez-vous sur l'essentiel : attaquer le système lui-même. Et pourquoi pas essayer la démocratie, pour changer ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://merome.net/blog/index.php?trackback/1155