Trente ans après sa sortie, je viens de voir "Le retour du Jedi", pour la première fois.

J'avais huit ans quand le troisième volet de la première saga Star Wars est sorti. Je me souviens des pleines pages de pub dans Pif Gadget, et même d'un poster que j'avais dû coller dans ma chambre faute de mieux.
À cette époque, je n'allais pas au ciné, mes parents non plus, et je me suis donc contenté de suivre le buzz de loin. Pourtant, j'étais la cible idéal : un geek en devenir, je commençais à apprendre à devenir asocial et nourri par la télé, goldorak et compagnie.
Passent les années et jamais Star Wars ne m'a attiré. Non que je sois rebuté par la science-fiction d'une manière générale, j'ai des contre-exemple fameux, y compris dans le domaine du space-opera (récemment, j'ai bien aimé découvrir, merci Bob, Universal War, par exemple). Et me voilà arrivé à 35 ans sans avoir jamais vu un seul épisode entier de Star Wars alors qu'autour de moi, collègues et amis évoquent tous la saga la larme à l’œil, et les séries télé de trentenaires (How I met your mother, The big bang theory...) font sans cesse des références appuyées à ces films.

Pour ne pas que mes enfants meurent idiots comme leur père, j'ai décidé de leur faire voir les trois premiers épisodes de la série, c'est-à-dire les n° 4, 5 et 6. Cela a pris quelques mois mais cette fois ça y est, je peux dire que j'ai vu la trilogie originelle, et je peux donc dire pourquoi j'aime pas.

D'abord, j'aimerais vous assurer que ce n'est pas une façon de faire mon intéressant ou mon original que de faire ce coming-out public. J'aime particulièrement disséquer les raisons pour lesquelles j'aime ou je n'aime pas un truc, et comprendre surtout quand je suis à contre-courant comme c'est le cas ici. Que mes parents n'aiment pas Star Wars n'est pas une surprise, qu'un informaticien de bientôt quarante ans n'arrive pas à y trouver un quelconque intérêt est beaucoup plus rare.
J'ai essayé également d'aborder la trilogie avec autant d'objectivité que possible pour éviter le "biais de confirmation d'hypothèse", c'est-à-dire que je n'ai pas dit à mes enfants : "vous allez voir, ça va être nul". Et je ne me serais pas mangé les trois épisodes dans cet esprit, évidemment, je me serais contenté de ne pas leur montrer.
J'ai également fait abstraction de la qualité des effets spéciaux de l'époque, ce n'est pas le genre de chose qui me bloque. Je suis capable de trouver de l'intérêt à Minecraft alors que graphiquement, ça ne ressemble à rien. Donc les scènes sur fond bleu de Star Wars ne me gênent pas plus que ça.

Ce préambule étant posé, revenons sur "Le retour du jedi" que j'ai encore suffisamment en tête pour l'avoir vu hier soir.
La première partie chez Jabba est d'une longueur incroyable. On croise dans cet endroit des bestioles d'espèces diverses et improbables. C'est le muppet-show de l'espace et bien évidemment, aucune de ces espèces ne présente un quelconque intérêt (une spécificité qui expliquerait sa présence du point de vue darwinien). L'impression que ça me donne, c'est qu'on a voulu faire une galerie des monstres qui font peur, mais avec un petit décalage comique. J'ai trouvé ça ni drôle, ni moche, mais complètement kitch, même pour l'époque. Z6-PO et R2D2 arrivent là-dedans pour porter un message. Puis c'est Leïa qui se pointe comme une fleur, Chewbacca, et enfin Luke arrive et a semble-t-il tout prévu puisqu'il annonce à Jabba avec une assurance déplacée qu'il va mourir sous peu. On dirait pourtant bien qu'il n'a pas prévu la trappe qui se dérobe sous ses pieds ni le combat avec le monstre qui se trouve en-dessous. Mais finalement, c'est effectivement Luke qui avait raison (je pense que je peux spoiler un peu sur un film qui a trente ans ?), même si on se demande comment il a pu prévoir que Jabba emmènerait R2D2 et Z6-PO avec lui pour assister au dîner du Sarlacc... On se demande aussi pourquoi Luke ne se sert de la force que pour tourner la tête à quelques gardes sans importance, et pourquoi il ne sort pas immédiatement le sabre laser qui va bien. Mais ce ne sont que des détails sans importance compte-tenu de la faiblesse générale du scénario.

La morale générale du film, le bien contre le mal, est noyée dans une quantité de détails totalement inutiles et parfois grotesques. Luke et Leïa, par leur suffisance, sont les pires héros qui puissent exister. Pas moyen de s'y attacher une seconde, ni de s'identifier à l'un d'eux. Je pense que c'est une des clés qui me fait apprécier ou pas un film/un livre : le fait de pouvoir me mettre à la place d'un personnage. À part Z6-PO dont la couardise m'est sympathique, aucun des personnages de Star Wars ne me transporte. Ils sont tous mortellement courageux, héroïques ou inconscients comme Han Solo. Pas de place pour le doute, ou si peu.
La réflexion philosophique et psychologique sous-jacente est, elle aussi, extrêmement faible. En gros il s'agit de "tuer son père", d'être capable de s'en émanciper et de faire mieux que lui ? Ou bien quelque chose m'a échappé ?

Pour comparer avec une autre saga presque de la même époque mais que j'adore : "Retour vers le futur". Sans parler de réalisme, ces films me paraissent bien plus cohérents, et surtout, au-delà de l'aspect intrigant du voyage dans le passé/le futur, il y a des personnages qui ont une consistance bien meilleure. Je suis capable de m'identifier à Marty McFly et de me demander ce que je ferais/ressentirais à sa place, si je voyais mes parents flirter et si je découvrais le passé du monde dans lequel je vis.
Dans Star Wars, tout semble fait pour que je ne puisse me raccrocher à aucune réalité. D'aucuns objecteront que c'est précisément ça qui est appréciable dans la science fiction, mais je rétorquerai que c'est d'une confondante facilité que d'inventer un univers qui ne correspond à rien de connu. Je veux dire : si George Lucas avait voulu que Dark Vador ait le pouvoir de passer à travers les murs, ou que les ewoks sachent voler ou aient trois paires de jambes, il lui suffisait de l'écrire. Les choix réalisés me semblent totalement arbitraires et cet arbitraire nuit grandement, en ce qui me concerne, au fait que j'adhère ou non à l'univers qui m'est proposé. Et par exemple, en concevant le robot R2D2 avec ses trois ridicules roulettes d'aspirateur, les scénaristes auraient dû se rendre compte qu'il est impossible pour un tel robot de se déplacer là où le relief est accidenté, par exemple, s'il y a des marches, ou même sur le sol moussu et encombré de branche d'une lune forestière.

Voilà, je n'aime pas Star Wars, je sais pourquoi. Que ceux de mes lecteurs qui sont fans m'en excusent, je ne tiens pas spécialement à les faire changer d'avis et j'en serais bien incapable. Mais pour moi, cette saga ne vaut pas tripette.

Maintenant, il va falloir que je me force à plonger dans Tolkien. Parce que là aussi j'ai dû retard. J'ai jamais réussi à accrocher au Seigneur des anneaux que je n'ai ni lu, ni vu. Alors quand je vois mes neveux s'extasier devant le Hobbit, je me dis qu'il y a encore quelque chose que j'ai manqué...

Commentaires

1. Le dimanche, 29 décembre 2013, 11:06 par pierre

Salut,

Vu comme ça, je peux te confirmer que tu n'aimeras pas Games Of Thrones.

2. Le dimanche, 29 décembre 2013, 11:08 par pierre

correction

Game of Thrones

3. Le dimanche, 29 décembre 2013, 18:25 par Etheriel

Tu le sais deja, mais je te rejoins à 100% là dessus: j'ai jamais trouvé le moindre interet aux Star Wars (un peu, dans un autre genre, comme pour les James Bond, que je trouve d'une nullité affolante). La trilogie du seigneur des anneaux, je dirais que j'accroche un peu plus, mais de les avoir vu une fois m'a bien suffit: jamais je ne les visionnerai à nouveau. En fait, je trouve ca long et chiant.
Par contre, j'adore Game of Thrones :)

4. Le lundi, 30 décembre 2013, 10:39 par Calcoran

Bon, je ne commenterais pas le fait que tu n'aimes pas la guerre des étoiles, personne n'est parfait, tu n'y peux rien. ;)

Par contre, pour Tolkien, si je peux me permettre, j'aurais tendance à dire qu'il faut commencer par l'original (les livres) et pas par les films, qui, remplacent beaucoup de subtilité par une tonne d'effets spéciaux. C'est heureux, en un sens, les films auraient été encore plus longs, et les effets spéciaux sont fort plaisants. Mais bon, à tout prendre, j'aime autant les livres. D'ailleurs, je lis Bilbo à mes petits et le Seigneur des Anneaux à mon plus grand et ils adorent ça, et ne sont absolument pas rebutés par le côté un peu vieillot de l'écriture. Et moi, je (re)découvre plein de choses, en particulier depuis que j'ai lu l'Expédition d'Erebor (http://www.tolkiendil.com/tolkien/r...) qui donne de la profondeur aux motivations de Gandalf au cours du Hobbit et du SdA tout en faisant paraître le magicien beaucoup plus calculateur et beaucoup moins bisounours.

5. Le lundi, 30 décembre 2013, 20:41 par viconte

Voilà, moi je vais t'expliquer pourquoi : c'est parce que tu ne l'as pas vu il y a 30 ans !!!

J'explique.

Je ne parle pas du 3 mais du tout premier film (donc encore un peu plus vieux, j'ai 52 ans), que j'ai vu au cinéma, quand il est sorti ! Faut se souvenir des 'daubes' de SF qu'il existait à l'époque... Robot en boites ou pneu, vaisseaux-maquettes juste si on voyait pas les fils avec des mouvements saccadés, ou alors des objets futuristes qui avaient l'air de tout le temps de sortir de l'usine...

Le premier stars war fut une révolution à l'époque quant aux effets spéciaux ! Le premier film où les objets du futur avaient l'air d'avoir servi, dans la vie de tous les jours !
Je suis resté scotché en voyant ce film, par rapport à tout ce que j'avais vu avant. Pour moi, le cinéma de SF commence avec ce film ! C'est en cela, qu'il est culte !

Pour comparer, j'ai un peu 'retrouvé' cette sensation en voyant avatar, qui marque, à mon avis un nouveau tournant, même si moins marqué que Stars war

Ceci dit, je suis d'accord : le scénario est très classique, un peu vieillot même par rapport à ce qu'on voit aujourd'hui, et surtout les effets révolutionnaires de l'époque sont complétement dépassés par rapport à ce qu'on voit aujourd'hui et ne suffisent plus à créer 'l'étonnement'

Si tu y réfléchis, le train entrant en gare de La Ciotat, en N&B sans son, ne ferait même pas un interlude aujourd'hui. Et pourtant qui ne connait pas ce bout de film ? Demande à ceux qui l'ont vu à l'époque (y en a t'il encore ?) si ce film n'est pas culte dans leur mémoire ?

6. Le lundi, 30 décembre 2013, 20:43 par viconte

.... ou plus simplement dit : ce film a mal vieilli ! :))

7. Le lundi, 30 décembre 2013, 20:53 par viconte

...Pour le seigneur des anneaux, autant j'ai dévoré les 3 tomes de 700 pages, autant je me suis ennuyé (ennuyé à regarder ma montre régulièrement) devant le premier film et même jamais regardé les 2 suivants.
Beaucoup de personnes m'ont dit la même chose...
A mon avis, si tu lis le bouquin avant de regarder le film, tu vas être très déçu par le film, et si tu commences par le film, tu ne liras pas le bouquin.... et ce serait dommage !

8. Le mardi, 31 décembre 2013, 13:21 par Merome

@viconte : Je ne pense pas que la qualité des effets spéciaux m'auraient impressionné à l'époque plus qu'aujourd'hui. Le fond m'importe plus que la forme. Et donc, un vieux superman pas du tout crédible au niveau des effets spéciaux me semble meilleur que Star Wars à cause du scénario.

Je note pour le seigneur des anneaux, mais attaquer les pavés en bouquin, il va falloir se faire drôlement violence :(

9. Le mardi, 31 décembre 2013, 18:48 par viconte

Un de mes films préférés, c'est un air de famille de Klapish... Si tu le connais, tu admettras que ce ne sont pas les effets spéciaux qui prédominent... C'est ce genre de cinéma que j'aime. Donc tu vois, comme toi, je ne suis pas trop client de ce genre 'effets spéciaux'

Tu dis : "Je ne pense pas que la qualité des effets spéciaux m'auraient impressionné "
Oué, bin ca, c'est facile à dire aujourd'hui : il sort plusieurs films de SF tous les mois, et les effets spéciaux sont tellement courants et bien réalisés, que nous sommes devenus bien plus exigeants qu'à l'époque, et surtout plus difficiles à surprendre !
.
En 77, on l'était un peu moins, il y avait 1 ou 2 salles de cinémas dans les grandes villes, et le triporteur avec Dary Cowl repassait tous les ans à la télé lors des fêtes de fin d'années... sur l'une des 3 chaines que certains regardaient encore en noir et blanc... Ca change ! Question jeux vidéo, je ne suis même pas sur qu'on jouait déjà sur la télé, avec 2 batons blancs sur fond noir qui renvoyait une petite balle qui ricochait sur les bords... Faut resituer le contexte :))
... en tous les cas, les star wars sont devenus 'culte', quoi que tu en penses... Ceci dit meilleurs voeux à toi, et fixe toi l'objectif au moins d'emprunter le tome 1 du seigneur des anneaux en 2014 ! Si t'accroches pas, tu laisses tomber... Mais ca m'étonnerait

10. Le mercredi, 1 janvier 2014, 00:26 par Calcoran

Pour Tolkien, si les 3 tomes du SdA te font peur, commence par le Hobbit. Ca doit faire dans les 200 pages, c'est plutôt littérature enfantine (ce qui ne veut rien dire, chez Pratchett ceux classés littérature enfantine sont ceux qui m'ont le plus fait flipper) ... disons que ça reste assez enlevé.

Après, je dis ça, j'attends avec impatience la parution du dernier tome de Wheel of Time en poche pour me refaire avec plaisir l'intégrale ... 14 bouquins de plus de 700 pages chacun. Donc je ne suis pas forcément représentatif.

Euh ... au cas où tu serais fana de VO, Tolkien en VO je déconseille, il a un style très particulier, et utilise systématiquement des mots d'origine anglo-saxonne ou germanique plutôt que ceux d'origine latine, bref, pas du tout évident, voire même limite rebutant.

A l'inverse, et pour revenir à Star Wars, il y a tout intérêt à les voir en VO, en particulier le IV, dont la traduction a souffert de tentatives plutôt ratées et ridicules de localisation (Chewbacca -> Chiquetabac, Millenium Falcon -> Millénium Condor ( :??: ), etc. ... remarquez, ça aurait pu être pire, on aurait pu avoir droit à Luc Marcheurdesétoiles). En plus la voix française de Harrison Ford est très bof. Du coup, moi, j'ai du mal à me mettre dedans, et pour la SF, si je ne peux pas me mettre dedans, j'ai du mal à apprécier. A l'inverse si je peux m'immerger dans le film (suspension of disbelief, comme disent les anglophones), je suis plutôt bon public, j'ai même bien aimé Avatar avec son scénario tellement repompé sur Pocahontas que je n'ai jamais compris pourquoi Disney n'avait pas fait un procès ;) .

11. Le jeudi, 2 janvier 2014, 20:49 par Etheriel

@viconte: "Un air de famille" est clairement dans mon Top 10 ! Un vrai chef d'oeuvre ! Bacri est sensationnel !
J'aime beaucoup aussi "L'auberge espagnole", avec l'excellent Duris. Là aussi, bien peu d'effets speciaux :)

12. Le mardi, 7 janvier 2014, 16:15 par krka

Comme Viconte, je vais aussi prendre la défense d’épisode 4 (Star Wars).

C’est un très bon film de divertissement space opéra et je pense que c’est le plus vieux film de SF que je sois encore capable de regarder de temps en temps (Blade Runner, 5 ans plus jeune étant cependant infiniment meilleur). Peter Cushing est excellent, comme toujours. Et même si Alec Guinness dit que de tous ces films, c’est le pire (il faut dire qu’il en a un paquet d’excellent dans sa carrière), il y est très bien.

Je trouve aussi le 5 très intéressant, et je peux aussi le regarder de temps en temps ;

Quant au retour du Jedi, je te rejoins totalement dans tes critiques. Je ne l’ai pas vu depuis au moins 15 ans. On commençait déjà à voir les défauts de ce qu’allait être le 1 et le 2 (je n’ai jamais vu le 3 je ne peux pas le commenter, et le 2, j’ai été contraint et forcé, alors que j’avais promis de ne jamais allé le voir (et je n’ai jamais revu ni le 1 ni le 2 en vidéo) : Lucas n’a pas de scénariste, il montre un catalogue de monstre (mais autant allé voir le cirque Barnum), et fait étalage d’effet spéciaux qui n’apporte rien.

Pour le seigneur des anneaux, et Bilbo le hobbit, à lire adolescent, c’est bien. Les films sont un désastre (pour les 2 premiers seigneurs des anneaux, car pour le 3 et Bilbo, c’est à ce qu’on m’a dit).

13. Le jeudi, 9 janvier 2014, 16:56 par Eric Tremblay

Je suis un fan de la première trilogie de Star Wars ... probablement parce que j'avais 8 ans lorsque j'ai commencé la série.

Je trouve ça intéressant l'analogie avec "Retour vers le futur" car si le premier film était remarquable, le deuxième l'était beaucoup moins, à commencer par la situation initiale. Doc & Marty se téléporte dans le futur pour corriger un problème, l'arrestation de son fils.

Cette situation est complètement invraisemblable, quel est l'intérêt d'aller dans le futur pour changer quelque chose qui n'a pas encore eu lieu ...

14. Le mercredi, 15 janvier 2014, 16:46 par Morpheus

Je pense que tu manques peut-être de références philosophiques pour pouvoir apprécier la saga Star Wars a sa juste valeur, en dépit des ficelles scénaristiques que tu soulèves (et que beaucoup ont soulevés, y compris parmi les fan de la saga). On peut aussi dire que Georges Lucas est un très mauvais directeur d'acteur, et que ses dialogues ne sont pas toujours bons.

La première chose est déjà de comprendre que Star Wars n'est pas un film de science fiction : c'est un histoire épique dont les personnages et le récit s'inscrivent dans le cadre d'une philosophie du héros antique (homérique), reprenant des archétypes de la mythologie médiévale (elle-même inspirée par la mythologie antique) et s'inscrivant dans le cadre du space opéra.

Ce qui est remarquable, par exemple, ce sont tous les détails de costumes, décors et accessoires. Les costumes s'inspirent du troisième Reich (l'uniforme des soldats et surtout officiers de l'Empire), de l'aviation de la seconde guerre mondiale (les combinaison oranges des pilotes de l'alliance rebelle) du moyen âge occidental et oriental (les tenues des Jedi tiennent à la fois de la tenue du samouraï et de celle des moines bouddhistes), du western (la tenue de Han Solo), les armes diverses sont inspirées d'armes de toutes époques (toutes du passé, vaguement traficoté pour paraitre futuristes), et seul quelques effets spéciaux transforment tous ces accessoires en brols pseudo futuristes.

Le sabre laser (en réalité en VO "light saber" = sabre de lumière) évoque l'arme "noble" des chevaliers, mais aussi l'arme magique propre à tous les récits archétypaux de la mythologie (Excalibur).

Quand au récit, son articulation repose entièrement sur les principes énoncés par Joseph Campbell (Le héros aux milles visages). Star Wars est en quelque sorte une réécriture moderne du récit intemporel du héros mythologique, chargé d'archétypes psychologiques qui évoquent le parcours psychique d'individuation (Carl Gustav Jung).

D'autre part, le récit évoque, sans le dire, des problèmes de notre époque (c'est surtout dans les épisodes 1, 2 et 3 que cela se vérifie, ainsi que dans certains épisodes de la série animée "Clone Wars"), notamment la manière dont Palpatine (l'Empereur) manœuvre politiquement pour prendre le pouvoir en manipulant - tel Napoléon III - les mécanisme institutionnels de la république et qui la transforme ensuite afin d'en faire son Empire "sous les applaudissement du Sénat" (cf. épisode 2). Il use notamment du grand classique : la menace de la guerre intérieure (guerre civile) et extérieure. On ne connait cela que trop bien.

Enfin, il s'y trouve aussi quelques éléments de sagesse bouddhiste qui sont plutôt bien transmis à travers les personnages des Jedi (mais pas exclusivement).

Personnellement, j'aime bien Star Wars parce que c'est grâce à cette saga (de mon époque : j'ai vu le premier épisode (4) à l'âge de 9 ans) que j'ai découvert la mythologie et la philosophie.

Morpheus

15. Le mardi, 3 mars 2015, 15:55 par rifffaff

Bonjour,

On ne peut pas tous aimer la même chose !
Mais pour l'histoire d identification avec le héros c'est normal que tu n ai pas accroché, c'est volontaire, principalement on s'identifie à C3PO et les enfants dans le 1 et 2 à jar jar.

Allez biz

16. Le jeudi, 12 mars 2015, 11:06 par Kazan

Parfaitement d'accord avec Morpheus.

Comme toi Merome je ne suis pas du tout fan de Star Wars, mais pour une raison qui m'énerve souvent. La situation suivante :

Moi : Oui j'aime beaucoup la science-fiction
Autre : ha, mais tu aimes Star Wars alors !
Moi : non pas du tout.
Autre : mais c'est un film de SF ?
Moi : Moué.

Après ce n'est que mon propre avis, mais pour moi le thème de la SF est de s'affranchir des réalités que l'on connaît, ou d'imposer une situation de base (très souvent une dystopie) pour apporter un élément de réflexion. Alors qu'on se méprenne pas, toute oeuvre de SF n'est pas là pour faire un ajout intellectuel. Il y a des bons divertissements.

Dans ce sens j'ai eu le poil qui se hérisse quand on m'a dit "BattleStar Galactica ? Série géniale, mais c'est pas vraiment de la SF parce que c'est philosophique, politique..." comme si la SF devait être uniquement dédiée au divertissement sans réflexion ! (encore une fois, j'aime également beaucoup les films bourrins qui éteignent les neurones ;) )

Mais pour moi des vaisseaux spatiaux et une guerre interstellaire n'est pas forcément de la SF et Star Wars en est le premier exemple. De même je n'apprécie pas l'histoire, faible, qui en plus a mal vieilli, même si j'avoue que l'esthétique et comme dit Morpheus, le choix de la narration et des costumes est vraiment bien travaillé (ou alors très talentueux).

17. Le mardi, 14 avril 2015, 12:04 par Inconnue 81

"Je pense que tu manques peut-être de références philosophiques pour pouvoir apprécier la saga Star Wars a sa juste valeur"

bon alors tout les "philosophes" vous pouvez mater Star Wars les autres non!

Dark Vador le méchant le plus "cruel" du cinéma
mouais il est plutôt ridicule
il a fait exploser UNE planète (pas plus?)
et Leia ne l'implorait pas plus que ça...

et ses soldats on dirait des uniformes de nazi
j'sais pas moi un peu plus d'imagination et d'aliens
on est dans l'espace et y'a trop d'humains

j'ai 2 ans de retard mais j'n'aime pas Star Wars,
pas trop le Seigneur des Anneaux,
mais j'adore Game of Thrones et les univers des jeux vidéos
comme Dragon Age 2

et non on accroche pas tous aux histoires,
aux univers de ces trucs "grand publique/commerciaux"

18. Le mardi, 14 avril 2015, 12:11 par Inconnue 81

et puis dans la première (la vieille) trilogie
il n'y a quasiment que des vaisseaux spatiaux qui se tirent dessus
et c'est Passionnant! (= ironie!!)

et puis en fait Lucas ne voulait que réécrire les histoires et mythologies déjà existantes pas créé une innovante nouvelle histoire !

19. Le mercredi, 9 décembre 2015, 12:16 par Tristan

La suite de Star wars sort dans exactement une semaine en France, du coup j'ai revue tous les star wars (sauf l'épisode VI que je regarderai ce soir)

Et bien ayant commencer pour la première fois par l'épisode 1 (La menace fantôme). J'ai remarqué énormément d'incohérences d'un episode à l'autre (exemple : Obi-wan ne reconnaît pas r2d2 lors de l'épisode IV malgré qu'il soit a ces cotés dans chaque épisodes et même sûrement dans la série clone wars que je n'ai jamais osé regarder, Le créateur de C3PO (je ne veux pas spoil) se fout totalement de son robot, Obi-Wan doit recevoir un entrainement de maitre Yoda pour communiquer avec son ancien maitre décédé mais Luke peu s'adresser au fantôme de Kenobi sans même être jedi, quelqu'un a décidé de cloner un vulgaire chasseur de prime au lieu de n'importe qui de beaucoup plus puissant,...).

Et je ne supporte pas le fais que l'Empire crée des tas de droïde de combat qui ne savent pas viser, sur le même sujet je trouve exaspérant que dans les épisodes IV et V le coté obscure (stormtrooper, ect..) ne touche aucune cible avec leur fusil alors que les héros font tous sauf se mettre a couvert inversement les rebelles on des pistolet qui tirent la où ils veulent.... Je trouve mon texte très long, si je relevé tous se qui me rebute je pense qu'il ferais plus du double enfin tous ça pour dire que je j'irais pas voir le dernier au cinéma.

Je finirais par dire que j'ai que 20ans et que donc je n'ai pas eu la magie de voir cette avancée graphique "époustouflante" en 77. Pour info je n'ai jamais étais fan de star wars mais je trouve l'histoire de fond assez intéressante.

20. Le mardi, 22 décembre 2015, 23:35 par Raffaello

Très bonne analyse (moi non plus je n'ai jamais réussi à voir un seul des films en entier).
Pour tous les aficionados, je n'ai rien contre vous, d'ailleurs je vous invite à ne pas lire ces quelques lignes car je ne veux blesser personne, mais entendre la vérité, c'est bien connu ça fait un peu mal.
Comme vous je n'ai jamais accroché à aucun des Star Wars, alors que moi aussi je suis un inconditionnel de Retour vers le futur ou des premiers films de Terminator ou encore d'autres films comme le film Stargate etc.
En clair la science fiction ça me parle quand ça reste crédible, Star Wars n'est pas crédible, déjà cette collection de monstres est pitoyable, d'un point de vue évolutionniste ça ne tient pas la route, puis une intelligence supérieure extraterrestre autant attirée par la destruction (coté obscur, pff) ça manque cruellement de crédibilité, est-ce des E.T du ghetto ou abandonnés dans leur enfance? alors que dans ce film il y a un avis tranché sur la question antagoniste qui est complètement archaïque : Le bien contre le mal à valeur et force égale, ce qui est totalement risible, crédible uniquement chez les jeunes enfants.
Quand aux effets spéciaux, excusez moi de vous dire que si SYFY aurait existé à l'époque à sa sortie en 1977, ça aurait été sa chaîne de prédilection, ainsi que pour le reste de la saga.

Je pense juste que ce film a visé juste d'un point de vue marketing, il a réussi à rendre accroc des enfants assez crédules pour croire en cet univers pour perpétuer le truc 40 ans plus tard, un peu comme les vendeurs de tabac dans le passé qui ont vendu de la merde en rendant les plus jeunes accrocs via la nicotine.

21. Le lundi, 9 janvier 2017, 17:31 par Arthur

Bonjour,

Bien que fan de Star Wars je comprends ton point de vue et sais d'où il vient, il provient du fait que tu étais braqué avant même de voir les films.
Tu n'as pas pu apprécier ce film par ce que tu étais trop occupé à chercher les défauts d'un film que tu t'ai forcé à voir ce qui ne rend pas ta critique objective.
Qu'importe le film, si tu le vois ainsi il ne va pas te plaire.
Star Wars à ses défauts comme "Orange mécanique" comme "Soleil vert" ou "Z" ou encore "les tontons flingueurs"
Tu t'es attaché à des détails comme les roulettes de ce bon R2 ça prouve que tu n'as toujours pas vu Star Wars tu l'as étudié, tu l'as observé mais c'est tout.
Star Wars c'est une œuvre expérimentale qui à bouleversé le cinéma.

Avec tout mon respect

Arthur

22. Le lundi, 9 janvier 2017, 20:05 par Arthur

Pour Raffaello cette fois ci:

tu as dit dans le précédent commentaire: " Très bonne analyse (moi non plus je n'ai jamais réussi à voir un seul des films en entier)."

cette phrase me laisse perplexe .... comment sais-tu que c'est une "très bonne analyse" si tu n'as pas vu un seul film star wars en entier ?

23. Le samedi, 25 novembre 2017, 19:47 par Lorient

Je ne sais pas trop pourquoi j'apprécie autant Star Wars. Peut-être parce que pour moi c'est original alors qu'en réalité il n'y a rien d'inventif et que je ne suis pas assez cultivé (QI en dessous de la moyenne pour mon âge, j'ai trente ans et je suis malentendant), parce que je ne connais pas très bien les ressources qui ont aidé Georges Lucas à créer son empire. Point de vue critiques il s'en sort très bien (un peu moins pour le 1 le 2 et le 6), mais je pense que beaucoup de mauvaises critiques se comprennent. De l'eau de rose, trop d'incohérences, des répliques qui font des épisodes Star Wars des films pour enfants (surtout la première trilogie 4-5-6, humour léger (C3PO pris comme une sorte de dieu), rien de bien moderne (idées sortie de plusieurs cultures anciennes) et un thème lassant qu'est la lutte machinéenne. Mais comme ça a bercé toute ma jeunesse sans être conscient de tout ça, pour moi Star Wars ça passe, même artistiquement.
Concernant le 7 réalisé par JJ Abrams, il a su surprendre le public avec des petits détails qui seront expliqués dans les SW 8 et 9 mais a part ça c'est du revu inspiré du 4 et j'ai été aussi captivé que le 2 c'est à dire que je me suis un peu ennuyé.

24. Le lundi, 19 novembre 2018, 21:26 par Laorans

N'essayez surtout pas de revoir un épisode star Wars ou un nouveau ça n'en vaut pas la peine. On a pas besoin de ça pour vivre. Les fans regardent Star Wars, c'est une drogue pour des débiles quine voient pas grand chose de violent pourtant de la violence y en a. Le seigneur des anneaux et Retour vers le futur sont deux sagas beaucoup plus potables ce sont des films beaucoup plus passionnants à regarder, plus mûrs surtout

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://merome.net/blog/index.php?trackback/1001