Une pièce de théâtre en Creative Commons sur le thème du mariage homosexuel.

Je vous informe de la publication d'une nouvelle pièce de théâtre de ma composition intitulée "Vive les mariéEs" (la majuscule est importante), qui traite comme on peut s'en douter une fois qu'on a exclu la possibilité de la faute d'orthographe, du mariage pour tous.

Un thème porteur et actuel qui, je l'espère, attirera les troupes amateurs et professionnelles qui souhaitent jouer des pièces récentes sans débourser un centime : la pièce, comme toutes mes autres pièces est sous licence Creative Commons, c'est-à-dire que les troupes qui désirent la jouer peuvent le faire gratuitement, à partir du moment où elles citent l'auteur et ne changent pas le texte.

Je vous livre immédiatement le synopsis qui va bien : Chez un curé de campagne sans prétention, deux jeunes femmes se présentent en vue d'obtenir le sacrement du mariage. Mais l’Église n'est pas prête à consentir cette union, surtout lorsqu'une bigote du village et l’évêque lui-même s'invitent à la cérémonie.

C'est une pièce d'environ 75 minutes pour 3 hommes et 4 femmes, mettant en scène un curé, son enfant de chœur et sa femme de ménage, deux lesbiennes, un évêque et une femme dévote et agressive.

En voici un petit extrait :

BONIFACE : Regardez Ben Laden ! C'est un héros ! Nous on a quoi à mettre en face ? Christine Boutin ? Philippe de Villiers ?

GILBERT : C'est sûr que ça fait tout de suite moins envie.

BONIFACE : (il le secoue tellement qu'il manque de tomber de sa chaise) Il faut se reprendre, Gilbert. Les évêchés sont en compétition maintenant. Seuls les meilleurs recevront des subsides du Vatican. Mon Audi de fonction. Mes frais de bouche. Mes stages à Rome... dépendent de ce que vous faites sur le terrain.

GILBERT : On est mal...

BONIFACE : Moi, je vous le dis, Gilbert, mais ça reste entre nous : je suis à deux doigts de passer à l'ennemi.

GILBERT : L'ennemi. Vous voulez dire... Le... le Mal ?

BONIFACE : Non, j'ai reçu des propositions de chasseurs de tête. On me propose une place d'imam grassement payée et avec des tickets restaurant halal. Jusqu'à maintenant j'ai toujours refusé parce que je suis fidèle. Mais si le navire prend l'eau... Je ne serai point le dernier à sauter...

Et puis un autre extrait parce que je suis gentil :

CONSTANCE : L'autre jour, à la manifestation contre le mariage gay, j'ai tabassé des jeunes.

BONIFACE : (n'en croyant pas ses oreilles) Vous avez ? Relevez-vous, je n'entends point ce que vous dites !

CONSTANCE : (se relevant) C'étaient des pédés ! Ils se tenaient la main comme des... comme des animaux !

BONIFACE : Ce n'est pas une raison pour les... Comment avez-vous fait ça ?

CONSTANCE : Avec une barre à mine.

BONIFACE : (effaré) Quoi ? Mais qu'est-ce que vous faisiez avec une barre à mine ?

CONSTANCE : C'était pour péter les vitrines des sex-shop, ces lieux de débauche, à la base. Mais de fil en aiguille...

BONIFACE : Vous déraisonnez. Comment pouvez-vous... 

CONSTANCE : Punissez-moi, Monseigneur. Faites de moi ce que vous voudrez. Je veux un châtiment corporel humiliant pour expier mes fautes !

Voilà, ça vous donne une idée de l'ambiance, mais le plus drôle reste à lire. Je ne vais pas tout dévoiler.

Le texte est téléchargeable directement ici, n'hésitez pas à le transférer à tout votre carnet d'adresses, à votre évêque, à vos copains gays et aux troupes de théâtre que vous connaissez. Et faites moi vos commentaires positifs ou négatifs ci-dessous. Cela m'est précieux !

Commentaires

1. Le dimanche, 9 juin 2013, 11:46 par toto

(le lien marche pas)

2. Le dimanche, 9 juin 2013, 12:05 par Merome

@toto : oups, c'est corrigé, merci !

3. Le dimanche, 9 juin 2013, 13:12 par toto

(mici c'était rigolo)

4. Le lundi, 10 juin 2013, 16:29 par Z

J'adore ce genre d'humour :)

5. Le mardi, 11 juin 2013, 01:14 par FilGB

La grosse mitre m'a tuer :D

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://merome.net/blog/index.php?trackback/952