Le manichéisme politique doit être quelque chose qui me touche, parce que j'en ai déjà parlé dans un autre billet l'année dernière.
Je suis de ceux qui croient que la politique ne se résume pas à l'opposition droite/gauche. Et plus que cela, je crois que l'on peut très bien trouver de bonnes et de mauvaises idées dans tous les programmes politiques.
Je peux me trouver des accointances avec le programme du FN, quand Marine Lepen dit qu'"Elle refuse de tailler dans les effectifs de professeurs, d'infirmières ou de policiers" ou encore qu'elle veut "reprendre le contrôle du processus financier et revenir sur la privatisation scandaleuse de l’argent public issue de la loi Pompidou Giscard de 1973."
Cela fait-il de moi un méchant fasciste ?

C'est visiblement comme ça que raisonnent un certain nombre de blogueurs et analystes de comptoirs, même parmi les plus éminents, comme Maitre Eolas.
Dans ce tweet du 15/09, il relaie l'idée qu'Etienne Chouard est proche de l'extrême-droite, parce qu'il cite volontiers Jacques Cheminade et Thierry Meyssan qui se sont tristement illustrés par le passé par des propos complotistes ou antisémites.
Vous noterez que c'est exactement le même cheminement de pensée qui conduisait à dire que parce que Nicolas Hulot avait travaillé pour TF1, il était forcément corrompu jusqu'à la moelle, et illégitime pour ne serait-ce que parler d'écologie.

Je ne défendrai ni Meyssan (dont j'ai lu un certain nombre de théories débiles sur le 11/09 avec lesquels je suis en désaccord total), ni Cheminade (que je connais peu), ni TF1 (que je ne regarde presque plus), mais je crois pouvoir affirmer que faire ce genre de raccourci pour ridiculiser ou ignorer un adversaire politique (Chouard et Maitre Eolas ont une vision diamétralement opposée de la Constitution Européenne), est assez indigne.

Et si on parlait plutôt du fond ?