Entre gris clair et gris foncé.

Le manichéisme politique doit être quelque chose qui me touche, parce que j'en ai déjà parlé dans un autre billet l'année dernière.
Je suis de ceux qui croient que la politique ne se résume pas à l'opposition droite/gauche. Et plus que cela, je crois que l'on peut très bien trouver de bonnes et de mauvaises idées dans tous les programmes politiques.
Je peux me trouver des accointances avec le programme du FN, quand Marine Lepen dit qu'"Elle refuse de tailler dans les effectifs de professeurs, d'infirmières ou de policiers" ou encore qu'elle veut "reprendre le contrôle du processus financier et revenir sur la privatisation scandaleuse de l’argent public issue de la loi Pompidou Giscard de 1973."
Cela fait-il de moi un méchant fasciste ?

C'est visiblement comme ça que raisonnent un certain nombre de blogueurs et analystes de comptoirs, même parmi les plus éminents, comme Maitre Eolas.
Dans ce tweet du 15/09, il relaie l'idée qu'Etienne Chouard est proche de l'extrême-droite, parce qu'il cite volontiers Jacques Cheminade et Thierry Meyssan qui se sont tristement illustrés par le passé par des propos complotistes ou antisémites.
Vous noterez que c'est exactement le même cheminement de pensée qui conduisait à dire que parce que Nicolas Hulot avait travaillé pour TF1, il était forcément corrompu jusqu'à la moelle, et illégitime pour ne serait-ce que parler d'écologie.

Je ne défendrai ni Meyssan (dont j'ai lu un certain nombre de théories débiles sur le 11/09 avec lesquels je suis en désaccord total), ni Cheminade (que je connais peu), ni TF1 (que je ne regarde presque plus), mais je crois pouvoir affirmer que faire ce genre de raccourci pour ridiculiser ou ignorer un adversaire politique (Chouard et Maitre Eolas ont une vision diamétralement opposée de la Constitution Européenne), est assez indigne.

Et si on parlait plutôt du fond ?

Commentaires

1. Le dimanche, 18 septembre 2011, 12:10 par JeffRenault

Je suis comme toi. J'ai du mal avec les positions dogmatiques qui ne s'expriment que dans des postures manichéennes. Il faut d'ailleurs noter qu'elles tentent de nous enfermer dans une pensée unique qu'elles prétendent souvent poutant dénoncer.

Il est important de préciser pour l'exemple audacieux que tu prends avec Marine Le Pen, que ne pas être en opposition avec certaines de ses affirmations, ne signifie pas pour autant approuver tout ce qu'elle affirme ou son projet.

Car finalement, le contraire du manichéisme se niche dans l'exercice du libre-arbitre et de l'esprit-critique, que tout dogmatisme tend à nous empêcher, voire nous retirer.

L'exemple de Hulot est symptomatique. On n'a pas critiquer son discours, ni dans le fond, ni dans la forme. On lui a en réalité interdit le simple droit de tenir ledit discours en lui opposant son parcours et ses fréquentations.

Bien sûr, on peut accorder à certains le droit de douter de la sincérité ou de la credibilté d'un interlocuteur quand on estime qu'il opère un (au moins apparent) volte-face.

De là à purement et simplement disqualifier cet interlocuteur, il n'y a qu'un pas que manichéens et dogmatiques franchissent allègrement.

Merci pour ce billet qui je crois nous rappelle que la réalité n'est en effet ni noire, ni blanche, mais qu'elle oscille sans cesse entre gris clair et gris foncé.

 Y a une maison au bout de la route
 Qu'habite un vieillard sans cheveux
 Il dit que la vérité est dans le doute
 Le fil du funambule est dans ses yeux
   Jean-Michel Caradec
   Le fil du funambule
2. Le dimanche, 18 septembre 2011, 13:07 par Rémi

Pourquoi prendre l'exemple de lepen pour illustrer ces positions, qui sont celles de la "gauche de la gauche" depuis longtemps ? Je dis ça car beaucoup de gens évoquent le fn (ce n'est pas ton cas bien sûr) comme seule solution mais ils ne disent pas tout...

Un constat c'est un constat, le système va mal etc., mais les solutions elles sont bien différentes. Je lisais encore un article ce matin (rue89, qui est accro au fn) dans lequel on voyait bien que le dénominateur commun des gens qui disent vouloir voter fn, c'est le racisme ("trop d'arabes" etc.).

3. Le dimanche, 18 septembre 2011, 13:42 par Merome

@Rémi : L'exemple de Lepen est typique. On ne peut pas m'accuser, je crois, d'être en accord avec les idées d'extrême droite. Pourtant, sur ces deux exemples que je prends, je suis d'accord avec elle.

4. Le dimanche, 18 septembre 2011, 16:10 par toto

Ah, mais les gars, on vit dans un monde de merde, clair.

devoir dire :
"Il est important de préciser pour l'exemple audacieux que tu prends avec Marine Le Pen, que ne pas être en opposition avec certaines de ses affirmations, ne signifie pas pour autant approuver tout ce qu'elle affirme ou son projet."

Ca donne le niveau quand même hein du manque de discernement des gens. (ben si, hein, pas vrai, pas vrai. C'est tellement évident normalement)
(ceci dit, moi comme j'écoutes never marine, i'm happy to say : juste shut up for ever ca fera des vacances, connasse.)

(ben oui hein, le problème aussi avec les politiques, c'est qu'ils baratinent. donc ils ont quasi aucune crédibilité.
(et je crois bien que c'est ca qui joue beaucoup dans la montée du fn. (avec le racisme, la peur, blabla oui ca hein bon))

Mais oui, clair, parlons du fond plutot.

(c'est rien, j'tenais a vous faire par de mes révélations à la con ;) )

j'suis d'acc avec vous les gars :)

5. Le dimanche, 18 septembre 2011, 16:57 par Rémi

@ Merome : tu as vu que j'avais précisé que ça ne te concernait bien sûr pas.
Mais il y a tellement de gens qui prennent ces arguments pour dire qu'ils vont voter lepen... alors que l'extrême gauche a aussi ce genre de proposition, mais sans la partie raciste et xénophobe. Dans l'article de rue89 ce matin, un gars dit "voter lepen c'est voter emploi. Et voter à l'extrême gauche, c'est voter ouvrier, mais immigration".

Quand lepen fait un discours sur l'écologie, ou les délocalisations, ma foi... on ne peut pas dire 100% de conneries non plus, ce n'est pas humain.

Mais bon, il existe des gens qui luttent contre les méfaits du système libéral que nous connaissons, du côté de la gauche radicale. Pas besoin d'aller chercher du côté du fn ou ça sent le moisi. Altermondialistes d'un côté, antimondialistes de l'autre.

Bon j'ai quelque peu dévié du sujet de ton article ^^, j'espère que tu ne m'en voudras pas.
Quant à Messan, en effet quand j'ai vu que Chouard y faisait référence... ça m'amène à garder un peu de recul, ce qui n'est pas un mal.

6. Le dimanche, 18 septembre 2011, 19:12 par Merome

@remi : Ce que Meyssan dit sur la faim dans le monde, la création monétaire ou le championnat de foot de Ligue 1 n'est pas forcément dénué d'intérêt, même s'il a dit des énormités à propos des attentats du 11/09. Tout au plus, cela peut nous amener à porter plus d'attention à son raisonnement, mais en aucun cas à le cataloguer systématiquement dans la catégorie "sans cervelle" ad vitam eternam.

7. Le lundi, 19 septembre 2011, 11:44 par Bertrand

Pour connaître cheminade, y'a son site de campagne:
http://www.cheminade2012.fr/

et cette vidéo édifiante sur comment il a été descendu par les élites en 1995:
http://www.dailymotion.com/video/xi...

8. Le lundi, 19 septembre 2011, 12:26 par Pierre M. Boriliens

"Je suis de ceux qui croient que la politique ne se résume pas à l'opposition droite/gauche. Et plus que cela, je crois que l'on peut très bien trouver de bonnes et de mauvaises idées dans tous les programmes politiques. "

Sans doute, mais un programme politique digne de ce nom est un ensemble cohérent d'idées. Cohérent ! Et il n'y a pas trente six mille possibilités d'aligner un ensemble cohérent d'idées.

Prenons par exemple l'intérêt individuel et le bien commun. Le programme du CNR visait plutôt le bien commun, et depuis qu'on s'est mis à le détruire méthodiquement, on a remis plutôt l'intérêt individuel au centre. C'est ainsi que l'égalité comme horizon s'est changée en égalité des chances, ce qui est grosso modo le strict contraire si on y réfléchit un peu (l'égalité des chances suppose la compétition, donc des vainqueurs et des vaincus, c'est-à-dire une société strictement inégalitaire par principe !)...

C'est assez évident qu'il faut choisir ! Et c'est le résultat de ce choix qui fait qu'on est à gauche... ou à droite.

On peut montrer assez facilement que n'importe quelle idée politique peut se ranger d'un côté ou de l'autre, sans altérer la cohérence de l'ensemble.

Prenons un contre-exemple : comment peut-on envisager une société égalitaire et en même temps xénophobe ? Il est évident que ça ne peut pas fonctionner (sauf à éliminer tous les étrangers au préalable...). Donc si le fn proposait des idées égalitaires, ce serait forcément une arnaque (d'une façon ou d'une autre, puisque c'est incohérent avec sa xénophobie).

Mon commentaire est évidemment "à la hache", faute de place, mais je crois vraiment qu'on ne peut pas papillonner pour concocter un programme politique et qu'en définitive on aura un programme de gauche ou bien un programme de droite ou bien un programme destiné à gagner les élections (qui se traduira dans les faits par une politique de gauche ou une politique de droite)... Ni gauche ni droite, c'était un slogan de notre chanoine-président, si je ne m'abuse. On voit le résultat : une politique de droite dans toute sa splendeur !



(note : gauche et droite sont pris dans leur sens premier et non pas comme de simples étiquettes, comme aujourd'hui).

9. Le mardi, 20 septembre 2011, 02:29 par babelouest

Bon, Cheminade, je connais. Un type de son entourage m'a même salement tenu le crachoir pour m'inciter à entrer dans son organisation. Je n'aime pas, quoique lui aussi ait sur certains points des idées intéressantes, dans un certain contexte.

En revanche, pour Meyssan, s'il n'a pas donné forcément les bonnes réponses, il a posé les bonnes questions. C'est en cela que je le considère avec une certaine approbation. Quant à son supposé antisémitisme, c'est parce qu'il a défendu des Arabes (donc des sémites si l'on en croit les théoriciens des races...) que des extrémistes l'ont étiqueté ainsi.

Pierre M. Boriliens a raison : il faut être cohérent. Seule la gauche bien assumée ose parler d'égalité avant même d'oser y ajouter la liberté, parce que sans égalité seuls certains seront libres.. d'utiliser les autres à leur profit. Le profit est le grand mal, qui disparaît dans une société d'égaux. Je ne suis pas certain que le Front de Gauche aille aussi loin, et c'est un peu dommage. Il a déjà du mal à faire passer ses idées et son message, que serait-ce s'il attaquait de front le PROFIT !

10. Le mercredi, 21 septembre 2011, 13:24 par Pierre M. Boriliens

@ babelouest

La droite est en fait beaucoup plus cohérente que la gauche. Il n'est qu'à songer à cet aphorisme de Warren Buffet, - il y a bien une lutte des classes et la mienne est en train de la gagner -, qui montre à l'évidence une ligne directrice autour de laquelle s'articule l'action de la droite !

Pourrait-on concevoir un aphorisme du même genre pour la gauche ? Certainement pas, à l'heure actuelle. Ce sont au mieux des myriades de petits combats d'arrière-garde et isolés pour tâcher, le plus souvent sans le moindre succès, de conserver quelques bribes des acquis pourtant chèrement payés par nos ancêtres...

Et pourquoi ça ? Parce qu'il n'y a plus aucune cohérence d'ensemble, plus aucune grande idée d'avenir...

11. Le vendredi, 23 septembre 2011, 10:16 par Pascal397

Bonjour,

le manichéisme politique, c'est l'idée que la masse de la population est idiote et la masse de la population aime bien la simplicité du manichéisme.

cqfd: il faut être simple pour être élu!

Oui mais....tout évolu, ce qui est vrai un jour, peut s'avérer faux plus tard et il est plus rassurant ne pas avoir à se remettre en question.

@merome

Faut-il voir les choses entre le gris clair et le gris foncé ou/et entre l'infra-rouge et l'ultra-violet?

@Babelouest:
"Je ne suis pas certain que le Front de Gauche aille aussi loin, et c'est un peu dommage. Il a déjà du mal à faire passer ses idées et son message, que serait-ce s'il attaquait de front le PROFIT !"
vous avez parfaitement raison sur leur situation actuelle, mais c'est la formation politique d'importance qui est le plus près du but, et la plupart de ses supporteurs ne la savent pas encore mais le ressentent.
Les choses évoluant très vite actuellement, je ne peut qu'être optimiste pour l'avenir de leur évolution.
Et pour être le catalyseur de leur évolution, commentons, proposons nos idées sur leurs blogs!

Salutations cordiales à tous

12. Le samedi, 15 octobre 2011, 11:52 par Changaco

« Je suis de ceux qui croient que la politique ne se résume pas à l'opposition droite/gauche. »

Je dirais plutôt qu'il n'y a *pas* d'opposition gauche/droite. Un vrai clivage est quelque chose de précis, par exemple je considère ces deux là comme très importants :
- anarchisme/autoritarisme
- égalitarisme/anti-égalitarisme

J'ai d'ailleurs fait un test de politimétrie basé sur ces deux axes : http://changaco.net/politim%C3%A9tr...

Galuel utilise deux axes proches dans http://www.politimetrie.org/letest/
- libertarisme/autoritarisme
- collectivisme/individualisme

Tous ces tests sont inspirés de http://www.politicalcompass.org/

13. Le samedi, 22 octobre 2011, 13:55 par Marti

Totalement d'accord avec toi Merome!! J'ai eu moi aussi ma période où je considérais que tout ce qui était à gauche était bien et tout ce qui était à droite était mal... Depuis la logique des partis me dégoûté et même si je penche à gauche, je considère que ça ne doit pas être une raison de dire que tout à droite est mauvais. Il y a du bon à prendre partout même si dn effet parfois les idées sont utilisées plus pour se faire élire que par réelles convictions...
Certes pour reprendre l'exemple du fn, il ne serait pas question d'adopter la totalité de leur programme. En revanche être de gauche ne doit pas dire non automatiquement toutes les idées venant de droite...
Mais dans un contexte politique dirigé par les parties, ça me semble compliqué...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

1. Le dimanche, 2 septembre 2012, 13:23 par Pearltrees

société 3

Discover a selection of related articles on Pearltrees...

URL de rétrolien : https://merome.net/blog/index.php?trackback/821