Je crois l'avoir déjà avoué ici dans un commentaire récemment : je suis en train de me taper toute la série des Candy, avec mes gosses. "Me taper" laisse entendre que cela me déplait, c'est faux, c'est juste très très long et ça prend une part du temps que je n'ai plus depuis longtemps.
J'en suis à l'épisode 35 (sur 115 !), et j'ai déjà dû sortir le mouchoir plusieurs fois. J'ai tendance à devenir de plus en plus sensible. Sans doute parce que je vois les choses à travers les yeux de mes enfants.

Candy est l'un de ces dessins animés comme on n'en fait plus où il y a des vrais et forts sentiments qui se dégagent. L'amitié, la famille, l'injustice, la mort sont autant de thèmes qui sont abordés par la série et que l'on ne retrouve plus, je crois, dans les dessins animés d'aujourd'hui. En tout cas, dans ceux qui passent sur les chaines traditionnelles à des heures "normales".
Je ne doute pas que certaines chaines spécialisées offrent encore des programmes de ce type (d'ailleurs souvent en reprenant des vieux classiques comme Candy ou Rémi sans famille).

Je vois donc un intérêt certain à faire visionner à mes gosses de telles choses, parce qu'elles sont bien plus proches de la vraie vie que Bob l'éponge (très bon au demeurant) ou les Totally Spices...
Les valeurs morales ont certes un peu changé depuis vingt ans, mais de ce côté Candy me semble un peu moins "daté" que Goldorak. Bien sûr, on y voit de bonnes baffes infligées aux enfants désobéissants par leurs parents ou leur éducateur, on voit aussi des scènes qui ont pris une importance nouvelle à la lumière des affaires de pédophilie et de rapt d'enfants. Mais au moins, on ne voit pas, comme dans un épisode de Goldorak que j'ai revu récemment, Actarus frapper Vénusia en la traitant d'idiote, tel le gros macho de base.

Autour de l'épisode 23, Anthony, premier amour de Candy, prince des collines, meurt dans des circonstances tragiques. Musique stridente à vous arracher le coeur, scène d'enterrement, pleurs... Terrible.
Au fil des épisodes, on apprend que Anthony est bien mort, mais il va peut-être en réchapper quand même ! On évoque alors la possibilité de l'invalidité, d'un hopital ou étrangement personne ne pourrait aller le voir...
Je ne me souvenais pas de ce détail bizarre, et cela m'a intrigué au point d'en faire cet article, ainsi que quelques recherches sur internet.
Il semblerait, après vérifications, que la version originale prévoyait effectivement la mort d'Anthony. Mais suite aux nombreuses plaintes des parents, à l'époque, la suite de la série a été modifiée pour laisser un espoir de survie au pauvre Anthony.
Faut dire qu'il était beau, romantique avec ses roses, le gendre idéal... Pas comme ce Terry qu'elle trouve sur sa route ensuite, mal élevé, impoli, tss...

De toute façon, c'est simple : Candy tombe amoureuse de tous les garcons qu'elle rencontre dans la série ! Sauf ceux qui ont la bouche de travers et les sourcils pointus (c'est à ça qu'on reconnaît les méchants dans Candy, comme cette satanée Elisa).
Bref, Candy est une fille facile, c'est ce qu'il m'apparaît au second visionnage. Il y a vingt ans, j'étais sans doute trop jeune pour m'en apercevoir...